Les Pêcheurs Alsaciens

Le forum de pêche d'Alsace toutes les pêches y sont représenter.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Réveil du poisson blanc

Aller en bas 
AuteurMessage
ben
rotengle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 52
Age : 56
Localisation : HERBSHEIM
Date d'inscription : 24/01/2008

MessageSujet: Réveil du poisson blanc   Lun 19 Mai - 22:31

Voila un texte fort intéressant que j'ai trouvé sur le net, méthode ce rprochant fortement de la mienne

"LE RÉVEIL DES POISSONS BLANCS

Faciles en été, sans soucis en automne, quasiment impossibles en hiver, les pêches au coup de printemps sont les plus techniques, mais elles permettent à celui qui s’y risque de progresser bien plus vite. D’ailleurs, c’est en se confrontant aux difficultés, que l’on apprend le mieux !

Les poissons n’ont pas de calendrier mais réagissent en fonction de la température de l’eau et également au rapport entre le jour et la nuit. Le soleil de plus en plus haut dans le ciel, les journées qui rallongent, la luminosité qui augmente, l’eau qui se réchauffe créent les conditions du réveil des poissons blancs. Les plus faciles à tirer du sommeil sont les gardons, suivis des brèmes, des carpes et des tanches.

Les poissons se déplacent peu et sont encore en bancs serrés. La digestion est toujours lente. La partie de pêche promet d’être passionnante ! De surcroît, à cette époque de l’année, les carnassiers tels que brochets et perches risquent bien d’interférer dans vos plans... Car sitôt leur reproduction finie, pas question pour eux de s’endormir !

Privilégier les eaux closes

C’est dans les étangs, sablières, darses, que l’eau se réchauffe en premier. Les rivières quant à elles, risquent de voir leurs eaux chuter en température pour cause des fontes des neiges ou accroître leur débit jusqu’à la crue suite aux giboulées de Mars.
Il convient de s’installer dans une anse abritée des vents du Nord et d’Est et surtout sur un emplacement très bien ensoleillé. L’exposition plein Sud est souhaitable pour le pêcheur, comme pour les poissons !

Inutile de chercher un poste trop profond. Au contraire, une pente douce, de type plage, est idéale. C’est là que les premiers végétaux aquatiques vont renaître, tous les cyprinidés s’en nourrissent. Une profondeur moyenne de 1,50 à 2 m est largement suffisante. Une partie de pêche débutant à 9 h pour se terminer à 16 h permet de profiter au mieux du moment où les poissons sont les plus actifs, en général entre 11 et 16 h.

Jouer sur la finesse

Il convient de pêcher assez loin du bord car le poste choisi est très peu profond dans les premiers mètres. L’idéal est de posséder une canne à emboîtement d’une longueur de 9 m, 9,50 voire 10 m, car elle permettra à l’aide d’une ligne courte, moins de 3 m, de pêcher très précis puisque la bannière est peu importante.
Si à 9 ou 10 m du bord, le poste n’est pas assez profond, l’utilisation d’une canne anglaise s’impose. Elle rend possible d’atteindre une distance dépassant les 20 m, mais aussi elle autorise l’emploi d’une ligne sensible, obligatoire en début de saison.

Une parfaite harmonie entre la portance du flotteur (le plus léger possible), le diamètre du Nylon (fin) et une plombée étalée est gage de réussite. La ligne doit pêcher entre deux eaux mais également à la descente. Pour modifier son comportement, il ne faut pas hésiter à déplacer les plombs. Plus ils sont groupés proche de l’hameçon, plus l’appât descend vite à la profondeur choisie. A l’opposée, plus ils sont étalés entre l’hameçon et le flotteur, plus lente et donc plus longue sera la descente.

Appauvrir l’amorce

Pour une journée de pêche la quantité d’amorce est de l’ordre de 1 à 2 kg. Si l’on utilise des amorces du commerce, il convient de mélanger 1 kg d’amorce Gardon à mouture fine à 1 kg d’amorce Surface de type ablette. Le plus important est que la granulométrie de l’ensemble soit fine et que la couleur du mélange soit brune. Dans le cas des amorces faites maison, les produits utilisés ne doivent pas être trop nourrissants afin d’éviter le gavage.
Une fois l’amorce prête, il faut l’hydrater. Le bon mouillage permet par simple pression entre le pouce et l’index, de réaliser une petite boule suffisamment résistante pour être lancée à 10 m et plus sans éclater pendant le trajet.

Recette
3 doses de fine chapelure rousse
2 doses de farine de mais
2 doses de gazelle grillée
2 doses de coprah
4 sachets de 7,5 g de sucre vanillé.



C'est parti !

La première chose à faire est de réaliser un sondage minutieux tout d’abord près du bord, puis plus au large, plus à droite et plus à gauche. Le choix de la zone à amorcer est primordial. L’objectif lors de cette phase est de comprendre comment évolue le fond à cet endroit. S’il est dégagé, exempte d’accrocs et d’herbes, situé sur une pente douce et profond de 1,5 à 2 m, il est idéal.
L’amorçage consiste à lancer en début de partie de pêche 4 à 5 boules de la taille d’une mandarine. Il est conseillé de prendre un point de repère pour pouvoir relancer à chaque fois avec précision au cœur de la zone amorcée.

La pêche commence en décollant l’esche de quelques centimètres du fond et en effectuant plusieurs relâchés par minute.
Après la première capture, il convient de relancer toutes les 15 minutes une petite boule qui doit éclater dès son contact avec la surface. Plus les poissons devient nombreux, plus le rythme d’amorçage s’accélère et plus ils s’étalent dans la hauteur d’eau.

S’il est une époque où le ver de vase justifie pleinement la dépense, c’est bien au printemps. Il convient de distinguer le fouillis qui s’incorpore dans l’amorce, du ver de vase qui sert à garnir l’hameçon. Il n’est pas toujours aisé de s’en procurer en début de saison, il est conseillé de le commander par avance et de prévoir de 7 à 11 € pour un demi-litre « d’or rouge ». Il est également possible d’utiliser les pinkies rouges aussi bien pour escher l’hameçon que pour enrichir l’amorce."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réveil du poisson blanc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le poisson chat
» canne casting poisson nageur
» Passe à poisson du marais pin
» Et L'Aïmara!!! Quel poisson de fou!
» 1er poisson de l'année = motivation pour la suite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Pêcheurs Alsaciens :: Pêches :: Pêche au coup-
Sauter vers: